Station 2 : Campus – De la production à la recherche

Le port rhénan de Bâle-Saint Jean se trouvait jusqu’en 2010 à l’endroit où l’on peut admirer le campus de recherche de Novartis aujourd’hui. Découvrez la transformation de la zone portuaire.

La vue sur le port rhénan de Kleinhüningen ©Daniel Spehr

Jusqu’en 2010, c’est ici que se trouvait le port rhénan de Saint-Jean, tout premier port de Bâle construit entre 1906 et 1911. Dans son rapport publié en 1902 et intitulé « L’extension de la navigation de gros tonnages sur le Rhin de Strasbourg à Bâle », l’ingénieur Rudolf Gelpke avait évoqué la navigabilité du Rhin sur ce tronçon – hypothèse dont il apporta la preuve un an plus tard en en faisant naviguer un bateau à vapeur jusqu’au Mittlere Brücke à Bâle. Jusqu’alors, la navigation sur le Rhin était jugée impraticable entre Strasbourg et Bâle parce que la correction du fleuve avait accru la vitesse du courant.

Vue sur le campus de recherche de Novartis avec les berges réaménagées ©Julien Kauffmann

La planification en vue d’un port à Kleinhüningen – où il se trouve toujours – ne commencera qu’en 1914.

Le port rhénan de Bâle Saint-Jean a été mis à l’arrêt en 2010 et les installations portuaires ont été démolies. La rive du Rhin a été réintégrée au domaine communal puis transformée en sentier sur berge à partir de 2014.

Près du port Saint-Jean se trouvait le site de l’ancienne entreprise de chimie Sandoz. La production ayant progressivement quitté Bâle, le site n’a cessé de libérer de l’espace. La société Novartis, issue de la fusion de Ciba-Geigy et de Sandoz en 1996, a construit sur l’emplacement du port Saint-Jean et de l’ancien site industriel de Sandoz un campus dédié à la recherche, au développement et à la gestion. C’est aussi le siège mondial de Novartis.

Vittorio Magnago Lampugnani, professeur à l’ETH Zurich, a conçu un plan directeur pour l’aménagement du campus et des architectes de renommée internationale ont érigé des bâtiments remarquables.

Esther Keller – Conseillère d’Etat du Canton de Bâle-Ville – sur l'accessibilité au Rhin

Das ehemalige Werkgelände von Sandoz

Vue sur le campus de recherche de Novartis avec les berges réaménagées ©Julien Kauffmann

Neben dem Hafen St. Johann befand sich das Werkareal der ehemaligen Chemiefirma Sandoz. Aufgrund der zunehmenden Auslagerung der Produktion wurden Flächen frei. Das Unternehmen Novartis, das 1996 aus der Fusion von Ciba-Geigy und Sandoz entstand, hat auf dem Gelände des Hafens St. Johann und dem ehemaligen Werkgelände von Sandoz einen Forschungs-, Entwicklungs- und Management-Campus errichtet. Hier befindet sich auch der Hauptsitz des Unternehmens.

Der ETH-Professor Vittorio Magnago Lampugnani konzipierte einen Masterplan für die Bebauung des Campus und weltberühmte Architekten erstellten markante Bauten.